Agence notation business finance

Combien vais-je payer d'impôts ?

Avec les nombreux moyens de défiscalisation mis à la disposition du particulier, il est désormais possible de réduire de manière significative, voire de gommer le montant à payer de ses impôts sur le revenu. Il s’agit notamment des divers montages fiscaux associés aux investissements. Afin de savoir si l’on va payer ou non d’impôt, il est possible de faire réaliser un calcul en ligne grâce à un simulateur mis à la disposition du contribuable sur des sites spécialisés, tels que simulation-impots.eu.

Le simulateur

Il s’agit d’un outil de calcul précis et rapide, les résultats fournis étant instantanés. À la disposition de l’internaute, il tient compte de la situation familiale de ce dernier : marié, en concubinage, pacsé, célibataire, divorcé ou veuf. Son utilisation ne requiert aucune obligation de créer un compte, et les étapes sont guidées, facilitant ainsi son usage.

L’outil permet également d’apprécier les diverses possibilités de défiscalisation qui peuvent s’offrir au contribuable en investissant dans un placement particulier. Il dispose de la version simplifiée pour la déclaration classique de base, et la version complémentaire pour les investisseurs et les entrepreneurs.

Les défiscalisations possibles

Payer moins d’impôt et optimiser sa déclaration s’inscrivent parmi les souhaits du contribuable Français. Il est donc important de procéder à la réduction de son revenu imposable de plusieurs manières : faire déduire certaines charges par le biais de l’investissement en location meublée, investir sous la loi Pinel ou Censi-Bouvard, ou encore dans des fonds communs de placement pour l’innovation ou FCPI, investir en Outre-Mer, souscrire à un PERP, à une assurance vie, à un PEA, etc. Le particulier peut également défiscaliser en faisant réaliser des travaux d’optimisation de la dépense énergétique, et ce par le biais du CITE. Il est également possible de réduire son ISF à travers un démembrement de propriété, dans la mesure où l’usufruitier bénéficiant du don d’usufruit a un réel besoin en revenus complémentaires issus de la mise en location du bien.

Diffusez votre message sur cet article si jamais vous souhaitez exprimer votre marque.